Jean-François Revel

La Connaissance inutile
Essai
Prix Chateaubriand, prix Jean-Jacques Rousseau
Première parution:
5 octobre 1988
Éditions Grasset
402 pages
ISBN : 2246385814
Parution ultérieure :
19 septembre 1990
Éditions Hachette
Collection : Pluriel
601 pages
ISBN : 2010153790
Quatrième de couverture
Jamais la communication n’a été aussi abondante ni aussi rapide. Jamais autant d’hommes n’ont eu accès à une telle masse d’informations. Jamais donc, en théorie, les décideurs n’ont travaillé dans de meilleures conditions. Les opinions publiques disposent de tous les éléments pour apprécier leurs dirigeants. Le monde devrait, par conséquent, mieux se porter aujourd’hui. Or chacun sait qu’il n’en est rien.
Pourquoi?
Pour répondre à cette question, Jean-François Revel passe en revue la situation de l’information dans le monde. L’information, c’est d’abord, bien sûr, la presse et les médias, mais aussi la connaissance scientifique, l’éducation, la production culturelle…
Construite pour fonctionner grâce à la connaissance, notre civilisation est-elle viable si elle refuse de s’en servir?

Commentaires

  1. 23 December 2006 | 5:34

    La faillite de l’enseignement supérieur

    Dans ce même rapport “L’économie de l’immatériel – La croissance de demain” (.pdf), dont j’ai parlé dans mon précédent billet , on trouve une analyse terrible de l’état de notre systême d’enseignement supérieur. La qualité de cet e…

  2. 29 October 2011 | 10:52

    [...] de proliférer… C’est le mystère que Jen-François Revel tente d’expliquer dans son livre «la Connaissance inutile», publié deux ans après les faits: notre goût inavouable pour le mensonge, le besoin [...]

  3. 6 August 2012 | 9:01

    [...] civilisé qu'est l'Arabie saoudite. A cet égard, Jean-François Revel dans un livre intitulé «La Connaissance inutile», révèle que le principe s’est aujourd’hui modernisé depuis les temps bibliques: «ce [...]

Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire - invisible)