Jean-François Revel

Courte biographie

Jean-François Revel, de son vrai nom Jean-François Ricard, est né le 19 janvier 1924 à Marseille. Sa famille est d’origine franc-comtoise.
Il passe son enfance à Marseille, habitant dans le quartier Sainte-Marguerite, et fait ses études primaires et secondaires à l’École Libre de Provence.
Après l’obtention du baccalauréat littéraire en juillet 1941, il prépare à Lyon, au lycée du Parc, l’École normale supérieure, où il est reçu en juillet 1943 24e ex-aequo, dès sa première tentative. Il est alors âgé de 19 ans.

Dès 1943 et jusqu’à la fin de la guerre, alors étudiant rue d’Ulm, il participe à la Résistance sous la direction d’Auguste Anglès, avec le pseudonyme “Ferral”. De ce fait, en 1944, après la Libération, il est chargé de mission au Commissariat de la République de la région Rhône-Alpes pendant quelques mois.

C’est pendant cette période de guerre qu’il publie ses premiers textes, dans la revue Confluences.

Durant l’été 1945, il se marie avec Yahne le Toumelin; de cette union naîtront deux enfants, dont le futur moine bouddhiste Matthieu Ricard, né en février 1946.

En 1947-1948, sa licence et son diplôme d’études supérieures en philosophie en poche, il est nommé professeur en Algérie, dans une médersa, à Tlemcen.
A son retour, il mène pendant près de deux ans une vie de bohème.
Puis, de janvier 1950 à octobre 1952, il part enseigner au lycée français et à l’Institut français de Mexico.
Enfin, de novembre 1952 à juillet 1956, il est nommé à l’Institut français ainsi qu’à la Faculté des Lettres de Florence, où il enseigne aussi l’Histoire, et en même temps prépare son agrégation de philosophie qu’il passe lors de son retour en France en juillet 1956.
C’est pendant ces années à l’étranger qu’il apprend l’espagnol et l’italien.

Par la suite, il fait partie du cabinet du sous-secrétariat d’État aux Arts et Lettres, avant de prendre un poste d’enseignant en philosophie au lycée Faidherbe à Lille, de 1957 à 1959, puis au lycée Jean-Baptiste Say à Paris jusqu’en 1963.
Il quitte l’Université en 1963 pour se consacrer à une carrière de journaliste et d’écrivain.

Sa carrière littéraire commence en 1957, avec le roman Histoire de Flore et surtout l’essai Pourquoi des philosophes. Son oeuvre rassemblera au final une trentaine d’ouvrages, dont les plus célèbres sont Ni Marx ni Jésus (1970), La Tentation totalitaire (1976), Comment les démocraties finissent (1983), La Connaisance inutile (1988), Le voleur dans la maison vide (1997), La Grande Parade (2000), L’Obsession anti-américaine (2001). (voir la liste des oeuvres)

Il a en outre assumé les fonctions de conseiller littéraire et de directeur de collection chez René Julliard, Jean-Jacques Pauvert, Robert Laffont jusqu’en 1978, date à laquelle il devient directeur de l’hebdomadaire l’Express, dont il était l’un des éditorialistes depuis 1966. Il démissionne de la direction de l’Express en 1981 à la suite d’un différend avec son propriétaire Jimmy Goldsmith, puis devient, en 1982, chroniqueur au Point, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort.

Il a collaboré également, en qualité d’éditorialiste, à des stations de radio : A Europe n° 1, de 1989 à 1992, et à R.T.L. de 1995 à 1998.

Le 19 juin 1997, il est élu à l’Académie française, au fauteuil d’Étienne Wolff, au 24e fauteuil.

Décorations reçues:

  • Officier de la Légion d’honneur
  • Officier de l’ordre de la Croix du Sud du Brésil
  • Grand officier de l’ordre de Henri le Navigateur du Portugal
  • Commandeur de l’ordre d’Isabelle la Catholique

Jean-François Revel est décédé dans la nuit du samedi 29 avril 2006 à l’hôpital Kremlin-Bicêtre.

Commentaires

  1. Mick
    1 January 2006 | 8:22

    Est-il vrai que Jean François Revel fréquente les milieux moonistes, c’est à dire les sympathisants de la secte Moon, connu pour son fanatisme et son endoctrinement pervers pour la liberté d’autrui et qui exploite sans vergogne ses membres. Ces informations je les ai vu sur le sîte Internet du Réseau Voltaire. Pouvez vous m’apportez en toute objectivité une réponse à cette intérogation.
    Merci d’avance.

  2. Sergio
    1 January 2006 | 8:23

    Que dire à des gens qui vont chercher la vérité au Réseau Voltaire ? Ce dernier doit se retourner dans sa tombe!

    Revel est un agnostique, un homme de la liberté, sa présence chez Moon est aussi ridicule à envisager que l’adhésion d’Alain Madelin à la Ligue communiste révolutionnaire.

    Bien libéralement

    Sergio

  3. COLSON
    24 January 2006 | 3:16

    Intrigué par cette information distillée par le RESEAU VOLTAIRE (extrême gauche), j’ai posé la question à Jean-Fraçois REVEL au cours d’une conversation téléphonqiue que je ne suis pas prêt d’oublier. Ce denier a évidemment nié une telle adhésion et m’a confirmé cette dénégation par écrit. Jean-François REVEL m’a expliqué s’être rendu au début des années 80, à la demande d’un diplomate français, à une conférence sur le communisme se déroulant en Corée du Sud, laquelle tolère le moonisme du fait de leur anti-communisme commun. Lorsque M.REVEL s’est aperçu que, lors de cette conférence, des représentants de cette secte s’exprimaient, il a souhaité quiité la salle mais fut retenu par le dilpomate en cause. D’où l’amalgame que font aujourd’hui ces dépositaires du stalinisme élargi , comme dirait Reval lui-même, que sont les membres du réau Voltaire. L’attaque ad nominem dans la grande tradition stalinienne…

  4. Jb
    24 January 2006 | 3:47

    Merci Monsieur pour cette information précieuse et détaillée qui, je l’espère, sera reprise amplement, pour couper définitivement court à ces rumeurs sordides.

  5. 22 March 2007 | 10:57

    […] Jean-François REVEL […]

  6. tran minh chieu elisabeth
    30 March 2007 | 12:13

    Depuis que j’ai assisté à une conférence du Dalaï Lama accompagné de Matthieu RICARD,je me suis intéressée à la filiation de ce dernier.Ma question:Jean-Francois Revel étant le père de Matthieu,Claude Sarraute est-elle vraiment la mère naturelle de Matthieu RICARD?
    Je me suis posée cette question en constatant le contraste entre le poids historique que réprésente l’oeuvre de Jean- François Revel ainsi que l’importance de son fils Matthieu RICARD pour bon nombre de bouddhistes tibétains et la frivolité de l’émission “RIEN A CIRER” dans laquelle participe Claude SARRAUTE.Remarque:je suis un membre donateur de l’association KARUNA créée par Matthieu RICARD en 2004.

  7. Jb
    30 March 2007 | 12:28

    Bonsoir,
    Non, la mère de Matthieu Ricard est Yahne Le Toumelin, la première femme de Revel.
    Voir ICI.

    Concernant Claude Sarraute, elle participe à l’émission On a tout essayé sur France 2.

  8. Elisabeth TRAN MINH
    26 September 2007 | 2:10

    Pour vraiment connaitre le charisme de cet auteur qu’est Jean-François REVEL dont j’aime le style fluide et détaillé dans le moindre évènement et l’état d’esprit de son pseudo,il faudrait peut-être passer par le livre suivant :
    LE LIVRE TIBETAIN DE LA VIE ETde la mort écrit par Sogyal Rinpoché avec un avant-propos de Sa Sainteté le Dalaï-Lama.
    Lorsque j’ai lu “Le moine et le philosophe”, j’ai bien cru que ma vie s’impliquait dans le contenu du livre.
    J’ai encore bon nombre d’heures à consacrer à cet auteur que je découvre .

  9. Elisabeth TRAN MINH
    30 November 2007 | 7:30

    Après un briefing sur Jean-François REVEL , un auteur que je decouvre depuis seulement cinq mois et qui, je dois l’avouer me fascine, il me tarde de lire le livre suivant:” Histoire de la philosophie occidentale” ; moi qui ait grandi dans l’art de vivre asiatique,j’ai beaucoup à apprendre de ce grand intellectuel français et j’ai presque honte de ne pas l’avoir connu de son vivant.
    En ce qui concerne l’homme qu’il était, je souhaiterais moi aussi évoluer en cultivant la même gentillesse que M. RICARD…

  10. 3 December 2007 | 2:45

    […] Citation du dimanche n°22 Rappelons-le: dans l’acception du dictionnaire, on est intolérant quand on combat des idées contraires aux siennes par la force, et par des pressions, au lieu de se borner à des arguments. La tolérance n’est point d’indifférence, elle n’est point de s’abstenir d’exprimer sa pensée pour éviter de contredire autrui, elle est le scrupule moral qui se refuse à l’usage de toute autre arme que l’expression de la pensée.Jean-François Revel […]

  11. Elisabeth TRAN MINH
    29 December 2007 | 2:39

    A l’approche de la nouvelle année, je voudrais en toute simplicité souhaiter un beau réveillon de la saint Sylvestre à Simon RICARD, fils de Mme Eve RICARD et NEVEU du moine Matthieu RICARD

  12. Tatiana
    23 February 2008 | 12:54

    je cherche des informations sur le restaurant “chez revel” ou JF Revel a tiré son nouveau patronyme. je me demande également pourquoi a-t-il décidé de changer de nom ? si vous avez une ou des réponse(s) à ses questions, pourriez-vous m’éclairer ? merci par avance

  13. Jean-Baptiste
    23 February 2008 | 2:54

    Il en parle dans une interview de 2006 que je reproduis ici:

    Le Point : Nous célébrerons bientôt le cinquantenaire de Jean-François Revel, qui fut d’abord Ricard pendant trente ans. Pourquoi, lorsque vous publiez en 1957 votre premier livre, changer votre nom pour celui d’un chef-lieu de canton de la Haute-Garonne, ou d’un port sur la Baltique ?

    Jean-François Revel : N’allez pas chercher si loin ! Chez Revel était un restaurant parisien du 1er arrondissement dont la daube emportait unanimement l’adhésion, et les amis avec lesquels je le fréquentais me suggérèrent, pour cette raison, d’adopter ce pseudonyme, qui avait l’avantage de conserver mes initiales.

    C’est ainsi que sous l’Occupation procédait la Résistance, dont vous fûtes un membre actif.

    Mais modeste ! Surtout, nommé cette année-là professeur de philosophie au lycée de Lille, je tenais à séparer en moi l’enseignant de l’essayiste. D’un côté, je m’efforçais, avec plaisir, de transmettre à mes élèves le goût et la méthode philosophiques, de l’autre, dans “Pourquoi des philosophes”, qui fit quelque bruit, je m’en prenais vivement aux philosophes, au nom même de la philosophie : Aristote n’a-t-il pas critiqué Platon, Pascal jugé Descartes “inutile et incertain” ?

    —————–

    Je n’en sais pas plus sur le restaurant exact. Notons que Revel en parle au passé.

    Vous pouvez aussi vous référer à ses Mémoires, où il en parle également.

  14. Mathilde Elisabeth BLACKGROUSE
    25 April 2008 | 8:59

    Je suis encore trop jeune pour comprendre qui était JF REVEL et son côté agnostique.
    Moi ,je crois en DIEU et je sais qu’il m’épaule dans l’adversité.Il est capable de réaliser des miracles en moi et je l’aime, ni plus ni moins!

    Au sujet de savoir si JJ. REVEL avait un frère en INDE, je sais en tout cas que MATTHIEU RICARD, le fils aîné de REVEL était en INDE dans les années 60-70 suite à ses études scientifiques et pour étudier le bouddhisme avec de grands maîtres spirituels d’Asie.

  15. Laurent PAUL
    30 September 2008 | 2:11

    Bravo pour ce site dédié à Jean-François REVEL qui restera l’un des plus grands penseurs Français du XXème siècle. Je l’ai découvert il y a une vingtaine d’année par ses chroniques dans Le Point et j’avoue avoir été subjugé par son style et la puissance de ses analyses. J’ai énomément appris en le lisant et en l’écoutant, sur ce que doit être la liberté de penser et la façon de se forger une opinion. Il est vrai que certains livres sont assez ardus, et je conseille à ceux qui ne le connaisse pas bien de commencer par “Les Plats de Saison”. Merci encore d’avoir mis en ligne ce site, à la mémoire de quelqu’un qui aura été et qui reste encore important dans ma vie d’homme, au sens “être humain” du terme.

  16. bourdeaux
    22 October 2008 | 3:59

    En réponse à Laurent PAUL : Je ne crois pas que “les plats de saison” soit très illustratif de l’oeuvre de revel. Pour ma part, je conseille, dans l’ordre: “le voleur dans la maison vide” d’abord, son dernier chef d’oeuvre, “la tentation totalitaire” qui est l’essai majeur sur le thème qui a le plus mobilisé les forces de revel; la persistance des réflexes staliniens dans la gauche non-communiste. Enfin “pourquoi des philosophes”, son premier chef d’oeuvre, d’intelligence autant que de style.

  17. GEOFFRAY
    14 January 2011 | 10:58

    J’ai lu par hasard dans un livre récent ..que Jean François REVEL ” s’était suicidé dans l’alcool”…est ce exact ???

  18. Marie-Laure Vallée
    12 July 2011 | 12:23

    Bonjour,

    Je me permets de vous signaler une courte biographie de Monsieur Jean François Revel à l’adresse suivante :
    http://www.les-experts.com/article-272862-jean-francois-revel-biographie.html

  19. MATHILDE
    27 September 2011 | 6:26

    est-ce que jean-françois revel a eu un rôle dans la politique française de par ses écrits ou une influence positive dans l’intellect de nos politiciens français?

  20. MATHILDE
    27 September 2011 | 6:49

    Il me faudra toute une vie comprendre l’auteur, la carrière de Jean-François REVEL lequel a eu un fils que je vénère: Mattheu RICARD.
    Néanmoins, Jean-François revel + Claude SARRAUTE, c’était too much selon moi.
    Je pense réellement que d’avoir vu Claude Sarraute dans les magasines, à la télé, a nui à la crédibilité du philosophe chez les immigrés comme moi.

  21. MATHILDE
    14 October 2011 | 4:52

    Ce qui était bizarre au début de mon intérêt pour JF REVEL me parait évident aujourd’hui:je ne veux pas étaler ma thèse mais seulement comprendre cette disparité entre Jean-François RICARD et son fils Matthieu RICARD.
    Il y a forcément une volition de vérité absolue de la part du moine pour que le père ait eu une telle carrière dans le monde.Je crois effectivement qu’il ne s’agissait pas d’argent chez REVEL même s’il était millionnaire, mais comme il le disait lui-même que la vérité éclate pour chacun d’entre nous car nous sommes des humains et non des animaux.En ce qui me concerne, ce sont bien les amitiés de REVEL qui m’intéressent comme avec Olivier TODD.
    “Cruel Avril”,”le moine et le philosophe”, “le voleur dans la maison vide”, c’est peut-être un signe de ma destinée:moi aussi , j’aime écrire et pour tout vous dire je suis sur un livre qui me prend par les tripes:MAYKHAM,” le journal d’une survivante”.
    A la prochaine pour un prochain commentaire de ma part.
    Elisabeth Mathilde Blackgrouse

  22. MATHILDE
    7 November 2011 | 1:06

    Il me semble que le réseau VOLTAIRE existe encore dans une forme encore plus insidieuse: ils travaillent comme tout le monde? détournent la foi des gens,s’affichent parmi les tolérants, oublient leur travail de mémoire.Ils sont incohérents dans leurs agissements et leur silence est lourd d’irresponsablité.La libre expression leur est inconnue de même que leur honnêteté est assassine.
    Ce qu’il y a de bien en FRANCE, c’est qu’on peut reconnaitre les extrêmistes de droite rien qu’en discutant et qu’en revanche,les extrêmistes de gauche vous prennent par derrière en moins d’un quart de seconde.Je vous écris tout ça pour l’avoir vécu en live.
    Elisabeth TRAN MINH

  23. MATHILDE
    24 December 2011 | 11:49

    En trois ans, avant d’approfondir mes lectures de JF REVEL, j’ai dû remettre un contexte politique et religieux par rapport à la publication de certaines oeuvres de cet auteur.Comprendre JF REVEL demande un long travail annexe mais en tant qu’être humain, je crois que tout ce que je fais à coté de mon travail à mi-temps à METZ en vaut la peine.Moi-même, je commence sérieusement à être agnostique.Je ne cherche même plus à me marier ou à trouver l’âme soeur.
    Comprendre l’existence de l’oeuvre de REVEL est devenu pour moi un but précis dans ma vie.Sans être obsédée, en prenant le temps de decortiquer, on peut effectivement observer une forte avancée des projets de Matthieu RICARD à l’heure même où son père n’est plus de ce monde.Tout ces livres sont remarquables d’un point de vue perceptif de la vie. Bravo, on ne peut pas faire mieux à l’heure actuelle des pas de l’humanité.
    ETMCBM

  24. ELISABETH TRAN MINH CHIEU
    15 November 2012 | 6:03

    Aujourd’hui,il se peut que je pense .que Jean-François RICARD ait été trop littéraire et les gens comme moi ont plutôt un profond respect envers Matthieu Ricard.Je ne sais pas pourquoi les intellectuels contemporains se sont dévoyés de leur première mission à savoir transmettre une sagesse à leurs lecteurs .Certainement,par avidité et pour de la luxure.Tant mieux si je fais partie d’une minorité qui n’ont pas toujours adoré les livres “grand public”.
    En ce moment,j’essaie de comprendre la TRAUMDEUTUNG de Sigmund FREUD et d’opposer une inflexion ou inception,en anglais,pour poser toute ma reflexion positive sur les bienfaits de la méditation.Lire du Sarraute est devenu superflu et si je lis de temps en temps du Jean-François REVEL,c’est bien pour trouver une convergence qui m’amènerait à trouver ce bonheur qu’évoque Matthieu RICARD dans PLAIDOYER POUR LE BONHEUR.A présent que Jean-François RICARD est mort,en quelques années les riches sont devenus plus riches et les pauvres plus pauvres.Pour ma part,je pense que chaque invidivu des familles dites riches a une part responsabilité sur les affaires de corruptions au niveau du pouvoir qu’exercent nos élus.C’est pas l’agent de service qui fera du mal à la société.Moi,je sais que Claude Sarraute est richissime de par sa famille mais personne n’y échappera comme ça.Comme l’a si bien dit Matthiew,les billets ne sont que du papier.Alors qu’être heureux ne coûte pas un sou.

  25. ELISABETH TRAN MINH CHIEU
    2 January 2013 | 2:02

    Au fait,Matthieu RICARD a un demi-frère qui a repris le pseudo de son père et qui travaille pour l’actuel Président de la République.Si un jour,il pouvait intégrer la droite,il serait bien capable de rassembler assez de votes pour être élu aus élections présidentielles.Personne ne sait quand ni comment.Et puis moi,ça me fait tout drôle de savoir que Anne Sainclair soit devenue la compagne de Pierre NORA.Comme quoi le changement n’a rien de douloureux.Pas après ce lynchage médiatique avant les campagnes électorales.

Écrire un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire - invisible)